Connaissant l'Etna

HISTOIRE DE L’ÉVOLUTION DU VOLCAN

 

L’Etna est un ensemble stratovolcan polygénique à activité persistante qui s’élève le long de la côte orientale de la Sicile, en correspondance de l’aire de collision entre les plaques Africaine et Européenne. Le diamètre de sa base est d’environ 40 km et son sommet est situé à une altitude de plus de 3000 mètres sur le niveau de la mer. On le définit stratovolcan parce qu’en observant une coupe stratigraphique, il est possible de remarquer l’alternance, plus ou moins régulière, entre les couches pyroclastiques (dépôts de retombées issus des projections – phase d’activités explosives) et les coulées de lave (phase d’activités effusives).

Le terme polygénique se réfère quant à lui au fait que le mont Etna est le résultat de la superposition et de la coalescence de différents édifices, constitués de coulée de lave et de produits pyroclastiques qui se sont succédés au cours du temps.

La structure de l’édifice etnéen s’est transformée avec le temps, les premières manifestations éruptives sont apparues à l’intérieur d’un vaste golf marin qui recouvrait alors en partie la région de l’Etna actuel. Ces manifestations étaient caractérisées par des éruptions sous marines de type fissural et composent une très longue première phase datée 550.000-200.000 ans environ qui a donné l’origine à une plateforme d’expansion lavique dont la morphologie calque, plus ou moins, celle du substrat.

Par la suite sur cette plateforme, différents édifices se sont accumulés à partir de conduits centraux et leurs produits ont enveloppé les épisodes éruptifs les plus anciens (Centre Alcalins Anciens 168.000-80.000 ans environ, le ‘Trifoglietto’ 80.000-35.000 ans environ et le ‘Mongibello’ de 35.000 ans à nos jours).

Au fur et à mesure du temps, on a constaté une migration progressive des axes éruptifs de sud-est à nord-ouest que l’on peut mettre en relation avec l’évolution de la collision entre la plaque Africaine et la plaque Européenne.

La vallée ‘del Bove’ est un élément morpho structural important de l’édifice volcanique de l’Etna. C’est une énorme dépression délimitée par des pentes raides, localisée sur le versant oriental avec une largeur maximale dans le sens est-ouest de 7 km et dans le sens nord-sud de 5 km. Ces limites ont une forme de ‘fer à cheval’ avec le côté ouvert en direction de la mer ionienne. La Vallée ‘del Bove’ est depuis toujours d’une grande importance pour la compréhension de l’évolution de l’Etna. En effet, l’exposition des affleurements rocheux sur les pentes raides fournissent une opportunité unique pour reconstruire de façon détaillée les séquences stratigraphiques.

Les origines de la Vallée ‘del Bove’ sont assez incertaines. Certains pensent qu’elle s’est formée à la suite de glissements, dû à la gravité, de grandes portions de l’édifice etnéen le long de plans parallèles aux lignes tectoniques directrices, d’autres soutiennent qu’il s’agit du résultat de la coalescence d’une série d’effondrement de la Caldeira due aux explosions phréato-magmatiques ; d’autres enfin pensent que la Vallée ‘del Bove’ s’est formée à cause d’un déséquilibre de masse existant entre le versant oriental qui est délimité par le profond bassin Ionique et les autres versants qui ont, dans le substrat, le soutien des chaînes montagneuses des ‘Monti Nebrodi’ et ‘Monti Peloritani’.

En outre, cette grande dépression est compatible avec une structure de type graben/ demi-graben (dépression tectonique) suite à la naissance des centres du ‘Trifoglietto’ .

Dans l’aire sommitale, on trouve 4 cratères ( La Voragine, Bocca Nuova, Cratère du Nord-Est et du Sud-Est) qui ont chacun leur propre conduit au moins sur une centaine de mètre, c’est pour cette raison qu’ils ont leur propre activité.